Leminence.fr

Graphisme, musique, séries TV, romans...
Une touche de culture Web & Pop en quelques articles.

Retour sur : Morphine

Retour sur : Morphine

Un trio étonnant

Morphine fait partie de ces groupes qui garnissent ma cdthèque depuis des lustres et que je ressors régulièrement. Morphine est un groupe indépendant ayant jouit d'un franc succès d'estime au milieu des années 90. Adoubé par les critiques, apprécié d'un public au fait des groupes indépendants, Morphine est un trio composé de Mark Sandman (bassite/chanteur), Dana Colley (saxo) et Billy Conway (batterie). Il se distingue par son absence de guitare, mais l'omniprésence de la basse du chanteur. Il se dit qu'il fabriquait lui-même son instrument pour lui donner cette sonorité particulière, amplifiée par l'utilisation d'un bottle neck. L'ambiance se veut diffuse, chaude, presque proche : le saxo n'y est pas étranger ainsi que la voix rauque et trainante de Mark Sandman.

Morphine fait un peu penser à ces groupes qui se produisent dans des salles intimistes, des caves enfumées de bars à musique. C'est entraînant, chaleureux et pourtant, chaque morceau est bercé par une pointe de mélancolie et d'ironie à faire pleurer n'importe quel coeur vaillant. Certains titres sont exceptionnels (à écouter dans ma playlist en fin d'article) : Cure for pain, The Night, I had my chance, Honey White etc... Leurs albums sont à présent tous distribués par Rykodisc et restent assez confidentiels, le groupe n'étant plus en activité (et pour cause...). Premier album à être sorti : Good, en 1992 lance le groupe et impose sa patte artistique. Le décor est planté et Morphine ne dérogera pas à sa ligne directrice qui est son identité. Ils changeront seulement de batteur (Billy Conway remplacera Jerome Dupree - dixit Wikipedia). Le second album, Cure for Pain (1993), plus abouti, confirme le potentiel entrevue avec Good. Une qualité qui ira croissant avec la sortie de Yes (1995) et plus particulièrement Like Swimming (1997).

Le groupe est en pleine ascension, prépare quelques tournées Européennes et Américaines, Dreamworks (Eels entre autres) rachète leur contrat à Rykodisc...Bref, pour un groupe indépendant, les choses se passent bien. Leur prochain album, The Night est en approche mais ne sortira qu'après un événement tragique : la mort de Mark Sandman sur scène lors d'un concert en Italie en 1999. En effet, âgé de 46 ans, le leader du groupe s'effondre terrassé par une crise cardiaque. Une belle mort dirons-nous (pour autant qu'une mort soit belle) que celle d'un artiste sur scène lors d'une de ses représentations. Le groupe s'arrêtera là, Morphine ne survivra pas à ce douloureux coup du sort. Finalement, leur ultime album (et un des plus beaux), The Night, sortira à titre posthume en 2000 suivi en 2003 d'un bootleg à Detroit.

Voilà, après cette histoire qui façonne les légendes du rock, je vous laisse apprécier quelques morceaux choisis du groupe. Je ne saurai trop vous conseiller Cure for Pain, Yes et The Night de Morphine, s'il fallait faire un choix.

Morphine : la playlist

Morphine by Aurélien Clochet on Grooveshark

Écrit par -

comments powered by Disqus