Leminence.fr

Graphisme, musique, séries TV, romans...
Une touche de culture Web & Pop en quelques articles.

Equipe de France Féminine : la rédemption du foot Français ?

Equipe de France Féminine : la rédemption du foot Français ?

De l'ombre à la lumière

Il y a encore 2 mois, le football féminin passait inaperçu dans le décor médiatique sportif. Excepté quelques chaîne de télé à parier sur les matchs de l'équipe de France, il était compliqué de suivre les joueuses. Pourtant, maintenant, les médias majeurs se tournent vers une équipe de France en pleine euphorie. Les caméras se sont d'abord braquées sur l'équipe de Lyon, finaliste pour la seconde fois d'affilée de la Ligue des Champions féminin. Battues l'an dernier, on attendait qu'elles prennent leur revanche. Et la Finale fut bel et bien suivie et couverte de fort belle manière, pour une victoire de cet OL-là. à défaut d'avoir des équipes masculines capable de remporter ce titre majeur, la France venait de la remporter grâce aux filles. Une première bénéfique car elle lança le début de l'engouement. En parallèle, l'équipe de France se qualifiait pour le mondial et confirmait son talent technique en s'imposant largement et avec la manière lors de ses matchs amicaux (d'ailleurs diffusés sur la TNT). Mais ces résultats sont-ils les seuls paramètres qui justifient cet engouement ?

L'équipe de l'OL championne d'Europe !

? L'équipe de l'OL championne d'Europe - Crédits photo S.Guiochon/le Progrès

Un vent de fraîcheur

C'est que ces résultats justement, interviennent en plein déclin de l'équipe de France masculine. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Après le fiasco incroyable de l'Afrique du Sud ou l'histoire des quotas, l'image des joueurs et de la Fédération en général s'est dégradée jusqu'à dégoûter nombre de supporters. Entre foot business et condescendance affichée des joueurs, la lassitude s'est installé dans le coeur des aficionados du ballon rond.

Victoire lors du dernier match de poule pour la qualification en coup du Monde

? Victoire lors du dernier match de poule pour la qualification en coup du Monde - Crédit photo FFF

Et voilà les joueuses qui se pointent, discrètement mais sûrement, offrant aux téléspectateurs du beau spectacle : technique, beau jeu et fair-play. Des valeurs souvent oubliées sous l'ère Domenech ou en Ligue 1 (excepté avec la bouffée d'air pur apportée par le nouveau Champion de France : Lille) et qui s'épanouissent avec l'Espagne Championne du Monde et le Barça. Loin des a priori inhérents au foot féminin : une équipe de camionneuses, lente et empotée balle aux pieds, on s'aperçoit que le contenu des matchs se rapproche du foot masculin. Ce que nous découvrons, d'autres pays le savent depuis bien longtemps, en particuliers aux Etats-Unis (où les filles sont dirigées très jeunes vers le soccer) ou en Allemagne, équipe majeure du foot féminin. La France ira-t-elle jusqu'à aduler ses joueuses ?Un résultat exceptionnel lors de cette coupe du Monde aidera forcément le foot féminin à gagner des gallons. Mais tant que les matchs du championnat ne seront pas télévisés et que le marketing n'intervient pas, le foot féminin risque de stagner, seulement déterré lors de résultats sportifs sur la scène européenne ou mondiale.

L'équipe de France et le Mondial

Tombée dans une poule très relevée pour ce mondial Allemand (Canada, Nigéria et Allemagne), l'équipe de France entraînée par Bruno Bini était vouée à l'exploit pour s'extirper de ce groupe et ainsi faire mieux que le précédent mondial. La compétition débuta avec la rencontre contre le Nigéria. Comme souvent dans ce genre d'événement, le match fut tendu, accroché et fermé. C'est à la 56ème que Le Sommer a libéré son équipe et lancé la compétition. Le Canada, second adversaire, est réputée pour être une nation importante du foot féminin et un adversaire corsé. Une victoire et l'équipe de France pouvait entrevoir l'exploit d'un quart de finale. Contre toute attente, il ne fallut que 24 minutes pour lancer une rencontre qui allait devenir riche en buts. Gaëtane Thiney ouvrit la marque et doubla à la 60ème. 6 minutes plus tard et c'est Camille Abily qui frappa de la tête. Elodie Thomis conclut le récital sur un score large. Plus tard, l'Allemagne, en battant le Nigéria permit à la France de définitivement entrer en quart. Le prochain match, le dernier de la poule sera donc une formalité entre les deux formations, en attendant d'écrire une page plus importante de l'histoire du foot féminin ? A suivre donc...

Un parcours historique

L'aventure de l'équipe de France féminine s'achève donc en demi-finale. Un parcours historique pour une équipe que beaucoup ont dévcouvert lors de ce mondial. Les audiences sur la TNT sont là pour le prouver, les féminines ont attiré les curieux et les amateurs de football. La France aura bousculé la hiérarchie du football féminin en faisant mieux que l'Allemagne, favorite du tournoi et en faisant jeu égal avec les états-unis avant de craquer en fin de rencontre face au réalisme des américaines. Pour ces dernières, le football est de toute façon bien encré dans les moeurs, c'est en fait le sport le plus populaire chez les filles. Et leur accession en finale ne tarira pas cet engouement. Les françaises rentrent la tête haute avec le sentiment du devoir accompli...

Rappelons que le mondial féminin intervient pendant une période calme du football masculin : pas de mondial ou d'Euro, un mercato français très très calme et des prévisions économiques et sportives en berne.

Une défaite salutaire ?

Le devoir accompli ? réellement ? L'avenir nous dira si leurs performances serviront la discipline. On se souvient de l'exploit de l'équipe de France de Handball qui n'a pourtant pas sorti ce sport de son quasi anonymat médiatique. En sera-t'il de même avec les féminines ? En tout cas, le suivi de ce sport n'aura jamais été si intense. L'engouement était réel mais tiendra-t'il le temps d'un été ? Rappelons que le mondial féminin intervient pendant une période calme du football masculin : pas de mondial ou d'Euro, un mercato français très très calme et des prévisions économiques et sportives en berne. Seul le PSG et sa nouvelle identité Qatari pouvait rivaliser mais fort heureusement l'arrivée de Leonardo et les promesses d'un recrutement en or ne se sont décantés que très tard, le jour de la défaite des bleues en demi justement...La saison prochaine donnera une tendance plus claire pour le foot féminin. On verra si leur championnat sera plus médiatisé afin de ne pas les oublier et si l'équipe de France sera toujours suivi. Si les Bleues avaient atteint la finale ou l'avait gagné, le foot féminin français aurait été lancé, mais est-ce que les demies-finales suffiront ?

Suivre l'équipe de France féminine

Louisa Necib lors de la victoire contre le Canada

? Louisa Necib lors de la victoire contre le Canada - Crédit photo FFF

Pour suivre leurs matchs, les quotidiens nationaux seront vos amis (l'Equipe, France Football etc...), le site offciel de la FFF vous rendra service aussi. Si vous êtes à l'affût de toute l'actu des Bleues, le site footofeminin.fr sera votre meilleur ami ! A noter la bonne initiative de lequipe.fr avec une revue d'effectif détaillée de l'équipe de France féminine.

Écrit par -

comments powered by Disqus